New Favourite


Interview réalisée par Virgile le 2 Avril 2020 par téléphone avec Alex (chant/guitare).


Bonjour, comment ça va pendant le confinement ?
Alex : Ça va, j'habite à la campagne donc j'ai la chance d'avoir une grande maison avec un grand jardin, après je pense qu'il y a beaucoup de personnes qui doivent galérer, qui sont dans des situations beaucoup plus difficiles, qui sont obligés de travailler et de sauver des vies donc je vais pas me plaindre.
Vous êtes de quelle région ?
Alex : Moi je suis à la campagne à côté de Caen, Aurélien habite à Nantes et Pierre à Laval.
Vous n'êtes pas à côté...
Alex : Non, c'est un petit peu d'organisation pour se voir mais on y arrive, faut un bon agenda.

Peux-tu te présenter ainsi que le groupe ?
Alex : Moi je suis Alex, je suis au chant et à la guitare dans NEW FAVOURITE, Aurélien, à la batterie et Pierre, à la basse. Tous les deux chantent également sur les chansons. On est un groupe de gros Rock de la région Ouest et on a sorti un EP éponyme.
Pourquoi ce nom de groupe ?
Alex : A l'origine, c'était une blague. On était en studio au moment d'enregistrer l'EP et on avait créé un compte Instagram mais on ne savait pas comment on allait appeler le groupe et donc pour rigoler et faire rigoler nos potes, on s'était dit que ça sera votre nouveau groupe préféré donc This is your new favourite band et on s'est amusé à se taguer tout le temps en faisant des phrases qui disaient voici le nouveau riff de This is your new favourite band et c'est resté comme ça. A la fin du studio, on s'est dit pourquoi ne pas juste couper le nom et on a gardé NEW FAVOURITE. Voilà c'est donc parti d'une blague pour faire marrer nos potes sur Instagram.

Tu me disais que vous étiez de régions différentes, comment vous êtes-vous rencontré ? C'est quoi la genèse du groupe en fait ?
Alex : Aurélien et moi, on est pote depuis très longtemps, depuis plus de 10 ans maintenant. On s'était toujours dit qu'il faudrait un jour qu'on joue ensemble et puis, un jour, on était dans un café en République Tchèque à Ostrava, on jouait chacun avec nos groupes respectifs et pendant l'After en rigolant avec un coup dans le pif, je lui ai dis qu'il faudrait vraiment qu'on monte un groupe quand on rentre. On s'est dit OK. Des fois, tu dis ok et ça ne se fait pas, mais là, 1 an après, on était dans notre local à bosser sur un titre " Tape Worms ". A l'origine, on voulait faire quelque chose à la INTERPOL, pour le coup, on s'est un peu raté, on est arrivé sur quelque chose de plus Punk Hardcore et Rock en général. A partir de là, on a commencé à répéter et à composer tous les deux, d'où l'accordage assez bas sur la guitare car au départ, il n'y avait pas de bassiste. Et puis, on a trouvé un bassiste en la personne de Maxime qui a fini avec nous l'écriture de l'EP et fait l'enregistrement avant d'arrêter pour pouvoir se concentrer sur ses autres projets, et ensuite, on a pris Pierre, anciennement bassiste d'AS WE DRAW, à la basse et au chant.
Donc vous aviez tous d'autres projets avant ?
Alex : On avait tous des projets avant, et encore à ce jour


Peux-tu m'en dire plus sur le concept et les textes de l'EP ?
Alex : Il n'y a pas de concept pour l'EP ni vraiment de fil conducteur au niveau des paroles ou des thématiques en tous cas. C'est surtout un EP qui parle du moment présent, de nos vies, des difficultés que l'on peut rencontrer, de nos espoirs, des peurs qui nous habitent liées au fait d'avoir passé la trentaine pour chacun d'entre nous, mais tout cela de façon positive. Par exemple, quand je suis avec THE PRESTIGE, je vais plutôt parler des conséquences et des difficultés rencontrées alors qu'avec NEW FAVOURITE, j'essaie de parler de bonheur, de positiver malgré les difficultés, d'aller chercher le côté positif de n'importe quelle situation, car avec le recul, il y en a toujours malgré tout.

Comment s'est passée la composition de l'EP ?
Alex : On a commencé à composer il y a un bout de temps maintenant. A l'origine, on voulait faire quelque chose à la INTERPOL, un truc un petit peu ambiant, posé, c'était ce qu'on voulait faire lors de notre première répèt' et puis le lendemain, quand on s'est revu, on s'est dit qu'on allait pas essayer de faire ce qu'on aimerait faire, mais de faire ce qui nous viendrait naturellement et l'écriture des premières chansons s'est fait comme ça, on a fait un truc très spontané, et au final, quand on est entré en studio, on avait 5 morceaux écrits en 5 répétitions, on n'a pas voulu les travaillés plus que ça, on a voulu garder une certaine fraîcheur et une certaine spontanéité, c'est un petit peu ce qui nous guide de toute façon, on veut que ça claque de suite quand on compose, si ça marche pas de suite, on passe à autre chose, on veut que ça fonctionne rapidement, que ça groove...
Et l'enregistrement du coup ? A la base, il ne devait pas y avoir de bassiste, ça s'est passé comment en fin de compte ?
Alex : On a commencé à composer à deux mais assez vite, on trouvait qu'on était limité mélodiquement parlant et qu'avec une troisième personne ce serait mieux. Maxime, qui joue aussi dans MASCARADE, nous a rejoint et on a terminé la composition à trois. Et comme je suis accordé très bas avec ma guitare, la basse n'a pas tout le temps un rôle de basse avec uniquement des notes graves, des fois y'a des notes médium jouées à la basse et non à la guitare...
Du coup, tu n'a pas voulu t'accorder plus haut avec l'arrivée du bassiste ?
Alex : Non pas du tout, d'ailleurs les deux chansons qui sont accordés normalement sur l'EP (" Tape Worms " et " Lust Fiend ") ont été composées au début sans bassiste...
L'EP a été écrit en combien de temps au final ?
Alex : L'écriture a été assez rapide. On a dû l'écrire en 6 mois en se voyant 5 fois. Ce qui a été un peu plus long c'est qu'une fois enregistré, on a été occupé avec nos autres groupes, donc ça a pris plus de temps que prévu pour qu'on sorte ce premier EP. Au final, ces chansons ont presque 1 an et demi mais on a déjà de nouvelles compos de prêtes et qu'on veut sortir aussi rapidement sous la forme d'un nouvel EP.
Donc votre prochain projet, c'est un second EP ?
Alex : Oui, un nouvel EP digital qu'on espère sortir avant la fin de l'année sinon en début d'année prochaine.
Y'aurait une sortie physique de prévue ?
Alex : Là ce serait juste en digital, étant donné les circonstances, le confinement etc...


Vous vouliez dire quoi avec cette pochette qui fait Pop Art ?
Alex : Exactement, c'est ça l'idée, c'est du Pop Art, c'est ce qui nous plaît dans la musique qu'on a écrit. Encore une fois, c'est la spontanéité qu'on recherche et les différentes couleurs qu'il peut y avoir traduisent ça, je pense que cet EP n'est pas monochrome musicalement, chaque chanson a un son propre univers. Je trouve que ce côté varié s'est un peu perdu depuis les années 90. A l'époque, y'avait beaucoup d'albums qui sortaient avec des chansons très différentes les unes des autres, t'avais des chansons énervées, des slows, des ballades acoustiques, y'avait une certaine liberté entre chaque titre que je ne retrouve plus trop maintenant et c'est ce qu'on a voulu faire nous musicalement, du coup, la pochette pop art c'est un clin d'oeil à tout cela.
C'étaient quoi vos inspirations ?
Alex : C'est tout ce qui nous plaît depuis qu'on est ado. Moi, ça va aller du blues, des ROLLING STONES à DEFTONES, en passant par TORCHE, le punk anglais des 80's/90's même si ça ne s'entend pas forcément. L'électro pour Aurélien, mais aussi du Jazz... Nos influences sont très larges, sur chaque titre ça peut changer, il y a des gens qui vont entendre autre chose aussi, sur une review que j'ai lu récemment, le gars parlait de JANE'S ADDICTION, groupe que j'ai jamais écouté de ma vie, comme quoi...

Il y a un projet de clip ?
Alex : On a voulu, on y a cru mais le confinement rend les choses compliquées. C'est une question de budget, de temps, d'énergie aussi... On est concentré sur l'écriture du 2ème EP.

C'est quoi vos projets pour l'EP, un peu de scène quand ce sera possible ?
Alex : Oui exactement, nous, on veut faire de la scène car sortir un EP et ne pas pouvoir le jouer en live c'est très frustrant, mais une fois qu'on pourra tous sortir de chez nous, se faire de gros câlins, revoir ses potes, boire des coups et manger ensemble et bien ça nous fera encore plus plaisir de jouer ces morceaux là en live !


Quelle question aurais-tu aimé que je te pose et la réponse ?
Alex : Quelle est ma pizza préférée car je pense que le choix d'une pizza, ça donne un petit aperçu de la personnalité de quelqu'un.
Ma réponse : une pizza un peu épicée mais en même temps douce, une pizza avec un saucisson un petit peu épicé mais avec un peu de miel ou de roquette par dessus.

Je te laisse le mot de la fin...
Alex : Merci à tous de nous lire, à toi d'avoir fait cette interview.
Prenez soin de vous, des gens que vous aimez, n'hésitez pas à les appeler, passez du temps à parler avec les gens qui sont autour de vous, à soutenir ceux qui se battent pour que cette situation dure le moins longtemps possible et écoutez de la bonne musique, buvez des bonnes bières, manger des bonnes pizzas. Serrons les dents, essayons de passer du bon temps quand même et voyons le positif dans tout ça.
On se retrouvera une fois que les portes seront grandes ouvertes pour faire la fête tous ensemble !